Aménagement intégré des milieux naturels bordant le Parc linéaire Le P’tit Train du Nord

Ce projet d’envergure sociale, économique et environnementale est une initiative qui a vu le jour en 2016 dans le cadre d’un vaste appel de projets par l’entremise du laboratoire de collaboration laurentidien CO-LAB (www.colablaurentides.com/home). De façon intégrée, le projet vise à créer des milieux naturels de qualité favorables aux saines habitudes de vie en aménageant les 300 hectares de jeunes milieux naturels du parc linéaire long de 232 km. Simultanément à l’aide d’une seule intervention, l’aménagement des milieux naturels permettra de contrôler la propagation d’insectes et de maladies, dégager les arbres d’avenir opprimés dans les  jeunes forêts denses sur le talus ferroviaire, diminuer les risques décrochement de talus, créer et valoriser les habitats fauniques, générer des revenus issus des bois récoltés, soulager les MRC de frais d’entretien du parc linéaire, dégager des paysages identitaires confisqués par la végétation, créer des écrans végétaux “anti-bruit”, optimiser la séquestration des gaz à effet de serre, etc.

Ne se limitant pas à la seule provision d’une richesse écologique dans un contexte de ressources financières publiques limitées, le projet vise également, par effet-levier économique, à générer une richesse économique issue des bois récoltés, à soulager le fardeau financier des MRC qui doivent entretenir ce milieu naturel et, enfin, à faire émerger différents débouchés locaux pour les bois en bordure des 232 km du parc linéaire.

Par effet-levier social, le projet apporte une grande valeur ajoutée en favorisant le lancement d’emplois innovants pour des éventuelles cohortes de finissants/stagiaires ayant reçu une formation adaptée par une institution d’enseignement du territoire, le Centre de formation professionnelle de Mont-Laurier (aménagement forestier). Le projet instaure un bénéfice social encore plus accru en créant un partenariat entre le Centre de formation et une entreprise d’insertion sociale (Recypro de Lachute) à partir de laquelle, annuellement, des jeunes se verront offrir l’opportunité du lancement d’une carrière et d’accomplissement personnel. Ultimement, l’édification de l’estime de soi est l’un des objectifs du projet qui, circulairement, constituera l’instauration de saines habitudes de vie.

Le projet regroupe une série d’autres collaborateurs tels les nombreux clubs de motoneigistes empruntant le parc linéaire, Signature Bois-Laurentides et les MRC, emphytéotes de l’emprise du parc linéaire.

Ce projet prendra forme d’abord par la mise en place d’un projet pilote de faisabilité, dont la première étape est la mesure de l’acceptabilité sociale entourant sa mise en œuvre, notamment à l’égard des travaux sylvicoles à entreprendre. Façonné en fonction de la réponse des usagers, des riverains au parc et des partenaires, il visera ensuite à rechercher les différents marchés pour les bois. Des tronçons témoins de même que des sites de démonstration permanents seront aménagés, afin de démontrer les bénéfices multisectoriels de l’aménagement forestier durable. Enfin, l’identification des conditions de succès social, environnemental et économique permettra de lancer le projet sur une base continue.

Le projet est lauréat 2017 de deux prix CO-LAB dont celui de Collaboration intersectorielle et du Coup de cœur du public.

Sondage en ligne :